Sac

Sac en cuir, coton et jute bio.



Les sacs de l'Ethiquette et leurs producteurs ont une histoire des plus intéressantes.

Les producteurs sont issus de huit tribus différentes du nord-Karnataka ; Certaines nomades, certaines semi-nomades, certaines Adivasis, avec chacun des modes de vie différents, mais chacun apportant un m...

Sac en cuir, coton et jute bio.



Les sacs de l'Ethiquette et leurs producteurs ont une histoire des plus intéressantes.

Les producteurs sont issus de huit tribus différentes du nord-Karnataka ; Certaines nomades, certaines semi-nomades, certaines Adivasis, avec chacun des modes de vie différents, mais chacun apportant un maillon à la chaîne de cette initiative de production de sacs de qualité par une association gandhienne.

Lors de l'occupation britannique, ces tribus ont été classifiées parmi les « tribus criminelles », car elles ont toujours refusé de se soumettre et de commercer avec l'envahisseur, allant jusqu'à attaquer à coup de flèches tout homme blanc se rendant sur leur territoire. Pour cette raison, leur culture traditionnelle est restée solide et inaltérée.



Voir leurs trousses d'école (utilisée aussi par leurs enfants)

Voir les sacs à mains en cuir, jute et coton bio

Voir les sacs de plages ou de marché en cuir coton et jute bio

Premier maillon : le Cuir et le Fumier

Le premier maillon est celui des tribus nomades, à mode de vie pastorale.

Ils se déplacent avec leurs troupeaux de chèvres et de moutons, et vivent sous tente. Ils s'installent avec l'accord des agriculteurs sur les terres agricoles après les récoltes. Le bétail mange les restes, et fertilise les sol avec leurs excréments.

Ce premier groupe fourni le cuir qui se trouve sur les sacs et trousses.



Second maillon : Le Coton et le Jute

Le coton et le jute sont produits par une tribu semi-nomade, les Bedars.

Le nord-Karnataka étant semi-aride, l'agriculture n'est possible que quatre mois dans l'année. Outre les légumes et céréales -ces peuples ont avant tout une agriculture vivrière-, ils produisent du coton et du jute bio qui serviront pour la confection des sacs.

Le reste de l'année, les Bedars passent d'agriculteur à chasseurs de gros gibiers, bergers, ou encore tissent et filent le coton et le jute qui serviront à la fabrication des sacs qui nous proposons à la vente.



Troisième maillon : Assemblage

Le village de Mekal Maldi à une heure de Belgaum dans le Karnataka est un village singulier, puisque cohabitent de manière symbiotique des hommes et femmes du castes différentes, de tribus différentes, et même de religion différentes. Ce village est le lien finale d'assemblage.

Le cuir d'agneau tanné végétalement, et le tissu constitué de moitié de coton, moitié de jute bio sont découpé, cousu et assemblé à la main selon des techniques traditionnelles millénaires de ces peuples. 

Détails

Sac Il y a 10 produits.

Résultats 1 - 10 sur 10.
Résultats 1 - 10 sur 10.